Jimbere

Kirundi French English
Société

We4Unity: un flash mob pour le 28ème anniversaire de la Charte de l’Unité nationale

We4Unity (tous pour l’unité), un slogan qui circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, et surtout, sur les statuts Whatsapp des jeunes citadins. En effet, ce samedi 2 février à 9h, au rond-point de l’ex Novotel, se tiendra un évènement qui compte réunir plusieurs milliers de jeunes venus de tous les coins de Bujumbura.

«Tout commence par un groupe de jeunes de Bujumbura en train de discuter, puis leur vient l’idée d’organiser un évènement rassembleur dans le cadre du 28ème anniversaire de la Charte de l’Unité nationale», raconte André Hakizimana, chargé de la communication pour cet événement. «Nous avons pensé alors à quelque chose qui sort du commun, d’où le  flash mob»,  ajoute-t-il.

André explique : «Nous avons donc voulu rassembler des artistes, des chanteurs, des célébrités, des sportifs, des jeunes cadres, des jeunes entrepreneurs, des jeunes issus de différentes associations ou organisations sans but lucratif pour organiser cet évènement sans précédent en plein cœur de leur capitale.» 

À cet effet, une chanson a été même composée par Rose Marie Twagirayezu, actrice et ancienne chanteuse, et interprétée par une dizaine d’artistes locaux. «C’est cette chanson même qui fera l’objet de ce flash mob »,  confie le communicant.

Pour lui, les jeunes de Bujumbura  sont assoiffées d’activités qui les unissent : «Compte tenu de notre diversité et différends, la musique, la danse, ou d’autres productions artistiques peuvent être les meilleurs catalyseurs de la cohésion sociale.»

Pour cet évènement, le chargé de la communication indique que 17 établissements scolaires de la capitale, 8 universités et plusieurs associations et organisations sans but lucratif ont déjà donné leur accord pour participer à ce flash mob. « Ce sera également un bon moment pour les jeunes citadins de causer, d’échanger et de développer leur networking », précise-t-il.

Dans le but de se distinguer de tout attachement, politique ou non, André Hakizimana souligne qu’il sera interdit de porter tout symbole relatif à un parti politique, organisation, église ou entreprise. Il assure : «Nous voulons que tous les jeunes se sentent les bienvenus. C’est un évènement des jeunes, par les jeunes, et pour les jeunes.»

Qu’est-ce qu’un flash mob ?

Un flash mob (style encore pas très connu au pays) consiste à mobiliser, souvent par  le canal des réseaux sociaux, plusieurs personnes. Ces dernières se rencontrent dans un lieu public avec pour objectif de mener une activité inhabituelle ou divertissante de courte durée : ensemble, elles peuvent interpréter des chansons, faire des chorégraphies, des mouvements d’ensembles, etc.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top