Jimbere

Kirundi French English
Santé

Utilisation des Antimicrobiens : le bon usage est-il possible ?

Sous le thème « Sensibilisons, maitrisons la résistance aux antimicrobiens », et avec un slogan « Antimicrobiens : à utiliser avec prudence », le ministère en charge de la santé publique a lancé, ce jeudi 18 novembre, la semaine mondiale de sensibilisation pour un bon usage des antimicrobiens, célébrée chaque année du 18 au 24 Novembre, à l’hôtel Pearl Residence en Mairie de Bujumbura.

D’entrée de jeu, Dr Dédith Mbonyingingo, Directeur général de l’autorité burundaise de régulation des médicaments à usage unique et des aliments ABREMA, en sigle, a indiqué que pour l’édition 2021, cette semaine a pour objectif de mieux sensibiliser le grand public, le personnel de la santé, les agriculteurs, les professionnels de la santé animale et les décideurs afin qu’ils adoptent les meilleures pratiques pour empêcher l’apparition et la propagation ultérieure des infections pharmaco-résistantes aux Antimicrobiens.  

Célébrée chaque année du 18 au 24 novembre, a-t-il rappelé, cette semaine vise à mieux sensibiliser à la résistance aux antimicrobiens à l’échelle mondiale et à encourager le public ainsi que les parties prenantes à adopter les meilleures pratiques afin d’éviter l’apparence de nouvelles résistances aux antibiotiques.

Pour rappel, lors de la 68ème assemblée mondiale pour la santé en 2015, les participants ont élaboré un plan d’action mondial visant l’attaque aux problèmes croissant de la résistance et autres médicaments antimicrobiens. Suite à la collaboration des parties prenantes en mai 2020, l’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’organisation mondiale de la santé animale (OIE) et l’organisation mondiale de la santé (OMS), la portée de la semaine mondiale a été élargie, visant pas seulement les antibiotiques mais aussi l’ensemble des antimicrobiens.

Quid de la résistance aux antimicrobiens

Pour l’OMS, la résistance aux antimicrobiens survient lorsque les bactéries, les virus, les champignons et les parasites évoluent au cours du temps et ne répondent plus aux médicaments, rendant plus complexe le traitement des infections et augmentant le risque de propagation, de forme grave de la maladie et de décès. Du fait de la résistance aux antimicrobiens, les antibiotiques et autres médicaments antimicrobiens perdent leur efficacité et les infections deviennent de plus en plus difficiles voire impossibles à traiter.

Des chiffres qui font froid dans le dos

Au Burundi, des chiffres expliquant les conséquences des antimicrobiens ne sont pas disponibles jusqu’à présent.  Mais les chiffres indiquent qu’en 2017, 700 mille personnes mouraient d’infections par an à cause des bactéries résistantes, dont 33 mille en Europe. Ainsi, selon les statistiques, en 2050 si rien ne change, les organismes résistants causeront 10 millions de décès dans le monde.  Les niveaux de résistances prétraitement du VIH aux inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase sont supérieurs à 10% dans la majorité des pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine.

Qu’en est-il pour la Covid19 ?

Quant à la Covid19, Dr Dédith Mbonyingingo indique qu’elle est due à un virus et non à une bactérie et par conséquent, il est interdit d’utiliser les antibiotiques comme moyen de prévention ou de traitement des infections virales à moins que les infections bactériennes apparaissent. Selon l’OMS, les données montrent qu’une partie des patients atteints de Covid19 a besoin des antibiotiques pour des surinfections bactériennes. Il a publié aussi des orientations déconseillant, à moins d’une indication clinique, un traitement ou une prophylaxie antibiotique pour les patients atteints d’une forme bénigne de covid19 ou pour ceux chez qui, la maladie est suspectée et qui présentent des symptômes modérés.

Comment éviter la résistance aux microbiens 

Selon Dr Dédith Mbonyingingo, chaque personne est concernée par le problème. Les gens doivent éviter certaines habitudes comme l’automédication par rapport aux molécules bien évidemment aux antibiotiques : « Il est nécessaire de consulter le médecin avant d’utiliser les antibiotiques et s’assurer qu’on respecte les règles de prescription. » Bien plus, rappelle le médecin, il est interdit de garder des médicaments usagés dans des endroits fréquentables même s’ils n’ont pas encore dépassé leur durée d’expiration. Après leur utilisation le rejet est conseillé.

1 commentaire

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top