Jimbere

Kirundi French English
Infrastructures

Rusumo Falls: les travaux côté burundais sont à 95%

Les postes à Muyinga qui vont accueillir les 26 MW en provenance de la Tanzanie dont 22 MW vont être transportés à Gitega et 4 autres vont rester au poste de Muyinga

Avec le projet hydroélectrique régional de Rusumo Falls, le Burundi rêve d’une énergie moderne fiable, à un prix compétitif.

Le barrage Rusumo Falls est situé en Tanzanie tandis que la sous-station se trouve du côté nord du fleuve au Rwanda. Chacun des pays bénéficiaires de ce projet est responsable de l’évacuation de l’électricité de la centrale vers son territoire. Par conséquent, trois lignes de transport d’électricité de 220 kV seront construites pour relier la sous-station de la centrale électrique aux centres respectifs de chaque pays : 161km au Burundi (des chutes de Rusumo à Gitega), 98km en Tanzanie et 119km au Rwanda.

En 2018, la Regideso a lancé un appel d’offre international pour connecter la centrale hydroélectrique de Rusumo Falls au réseau électrique burundais. Le coût du composant transport du projet a été financé par des subventions du Fonds africain de développement et du Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures. Ce marché pour la conception, la fourniture, l’installation et la mise en service d’une ligne 220 kV au Burundi fut remporté par deux sociétés dont KEC International et Kalpataru Power Transmission Limited (d’origine indienne).
Au Burundi, l’avancement du chantier est à 95%, loin devant le deux autres pays dont les retards sont imputés à la fermeture des aéroports et des frontières suite à la pandémie du coronavirus. 

Deux postes de transformation en construction 

Du barrage Rusumo Falls jusque dans la zone Kobero en commune Butihinda en province Muyinga, il y a 76km et de Kobero à Gitega, 104km. Les 417 pylônes venant de la Tanzanie jusqu’au Burundi sont déjà montés.  

A Gitega sur la colline Zege à côté du poste de transformation âgé de plus de 30 ans, la société Kalpataru poursuit les travaux de construction d’un nouveau poste qui accueillera le courant venu de la Tanzanie pour l’élever avant de le transmettre au dispatching national de Bujumbura pour être injecté dans le réseau. 

Des travaux de réaménagement concernent également le poste d’entrepôt du matériel de Muhushi en commune Muyinga et le poste de transformation et de distribution du courant électrique de Mukoni en commune Muyinga.

Ces deux postes vont accueillir les 26MW en provenance de la Tanzanie dont 22MW vont être transportés à Gitega et 4 autres vont rester au poste de Muyinga. Signalons que la période idéale pour la clôture des travaux est fin juillet 2021. Une fois les constructions bouclées, l’offre du Burundi en énergie électrique pourra répondre sans trembler à la demande d’investissements énergivores.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top