Jimbere

Kirundi French English
Hygiène

Quelques règles d’or pour une bonne hygiène

Les aisselles, le nez, la bouche, les oreilles, le milieu des doigts sont les parties du corps souvent négligées pendant une douche… Et pourtant elles méritent plus d’attention afin de maintenir tout le corps dans un état de bien-être et prévenir des maladies infectieuses… 

La peau est le plus grand organe du corps humain, apprend-on. Chez l’homme adulte, la surface moyenne de la peau est d’environ 2 m². « Quand on transpire, notre corps dégage de la sueur qui contient du sel et des microbes éliminés par le corps. Ce mélange colle dans les aisselles et produit la mauvaise odeur », fait savoir le Dr Isidore Ingrid Iradukunda, dermatologue. 

Se laver les mains est un geste simple que nous avons généralement tendance à faire à la hâte et de manière plutôt superficielle. Pourtant, il s’agit d’un geste barrière important pour éliminer les bactéries. Pour un bon lavage des mains, Dr Ingrid Isidore Iradukunda, suggère de le faire pendant 40 à 60 secondes : « Il faut bien mouiller ses mains avec de l’eau et appliquer suffisamment du savon pour couvrir les deux mains, et enfin appuyer la pomme droite sur le dos de la main gauche et vice versa. »

Concernant l’hygiène buccodentaire, il faut, nous dit le médecin, dans la mesure du possible, se brosser les dents après chaque repas, changer de brosse à dents au moins 4 ou 5 fois par an : « Ceci permet d’éviter la carie, la gingivite et d’autres maladies »

Pour une toilette intime, le médecin n’y pas par le dos de la cuillère : « Il y a ceux qui utilisent des papiers toilettes, d’autres de l’eau. Moi je conseille aux gens d’utiliser toujours de l’eau. 

Conseils et astuces

Souvent négligée également, l’hygiène du nez doit faire l’objet d’une attention particulière selon le docteur Isidore Ingrid Iradukunda car elle permet d’éliminer de manière régulière les secrétions présentes dans les cavités nasales pour assurer une respiration optimale et éviter aux bactéries de s’infiltrer dans l’organisme. 

Quant à l’hygiène des oreilles, pour nettoyer sans danger, il faut éviter d’utiliser les cotons tiges : « Ils ont peut-être la forme idéale pour le faire, mais reste dangereux. Un coton tige peut pousser l’excès de cérumen a l’intérieur de l’oreille et provoquer une perte temporaire de l’ouïe. »  

Bien plus, prévient le Dr Iradukunda, il n’est pas conseillé d’essayer d’extraire le cérumen en utilisant des cure-dents, des crayons, un stylo, les doigts ou tout autre objet pointu : « Cela peut provoquer une otite ou pire encore perforer le tympan. » 

Pour bien nettoyer ses oreilles, le médecin suggère d’utiliser un simple mouchoir en papier autour de l’auriculaire pour essuyer l’entrée de ton conduit auditif : « En cas d’un excès de cérumens qui dérangent, il faut recourir aux sprays nettoyants vendus dans les pharmacies. » 

Et de rappeler que le nettoyage des oreilles n’est pas limité à l’intérieur. La partie extérieure doit être également nettoyée : « La poussière et d’autres résidus qui s’accumulent autour des oreilles et sur les pavillons auriculaires peuvent s’infiltrer dans le conduit auditif et provoquer des perturbations. »

Un article rédigé par Christian Biregeyi, issu de la faculté des sciences de la communication à l’Université Lumière de Bujumbura dans le cadre d’un stage au sein du Magazine Jimbere

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top