Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
French English
Kirundi
Football

Prophète Modeste : « Je ne certifie pas la prophétie sur la suite des Intamba à la CAN, en Egypte »

L’histoire paraîtrait banale, mais elle fait grand bruit depuis quelques jours au Burundi : un «Prophète qui avait prédit l’accès du Burundi à la phase finale de la CAN », a déclaré que l’équipe nationale du Burundi ne pourra gagner aucun match si les joueurs ne donnent pas des offrandes (argent) à « l’homme de Dieu »… Jimbere l’a rencontré, et il est devenu plutôt prudent

Jusque-là on s’était habitué aux histoires de sorcelleries dans le football, mais jamais de l’intervention prophétique. Par ailleurs, les Hirondelles, qui ne croient pas aux forces obscures, encore mois aux prophéties, préfèrent s’adresser directement à Dieu: l’image des Intamba et des membres du staff agenouillés sur la pelouse du Stade Prince Louis Rwagasore après la victoire historique contre le Gabon, en témoigne.

Prophète Modeste Kabura: voyant, ou charlatan?

Quelques jours avant le dernier match qualificatif du Burundi à la CAN 2019, un certain Modeste Kabura qui se nomme « Prophète » à l’Eglise Faith Practices Miracles Ministres (à l’hôtel Source du Nil où il officie), avait pronostiqué que les deux équipes (Burundi et Gabon) allaient se quitter sur un match nul (d’un but partout).

Depuis l’égalisation historique pour le Burundi, il se targue d’être capable d’influencer le destin de l’équipe nationale… moyennant bien sûr quelques menues offrandes.

Tenez, à la fin de la semaine dernière, sur les ondes de l’une des stations de radio émettant depuis Bujumbura, il a déclaré : « Si vous ne partagez pas avec moi les dividendes de votre dernier match (contre le Gabon) vous ne pourrez jamais remporter aucune rencontre dans la CAN 2019. Pour que vous soyez oints, amenez de l’argent chez (moi) le prophète ».

Et d’ajouter: « Ce que je demande surtout aux Intamba, il faut qu’ils se montrent reconnaissants envers le prophète de Dieu. » Avant de donner une définition très … disons matérialiste de la profession de prophète: « Umuhanuzi ahanura ahaze », ce qui se traduit par « On prophétise bien quand on est rassasié ! »

Consternation de tout un pays

Après le tollé que ses déclarations ont suscité sur les réseaux sociaux, Modeste Kabura a reçu le reporter de Jimbere, tentant de rectifier ses propos: « Les auditeurs ont mal interprété mes propos ».

Prophète Modeste Kabura : « Sur mes propos, que l’on prophétise mieux quand on est rassasié, c’était une blague pour égayer l’émission »

Est-ce vrai que l’équipe burundaise n’a aucune chance de gagner si elle ne lui amène pas des offrandes ? Le prophète semble hésiter sur sa prédiction : « Je ne certifie pas la prophétie. C’est pour cette raison que j’ai organisé une semaine de prière pour toute l’église afin que Dieu me révèle un nouveau comportement que je devrais adopter, maintenant que la prophétie n’a pas été bien accueillie.

Avant de reconnaître que « comme l’erreur est humaine, une erreur prophétique est aussi possible ». Il explique : «Même Samuel (personnage biblique, NDRL) a fait une erreur. Un jour, Dieu l’envoya oindre quelqu’un et Samuel se trompa… Si ma prophétie ne se réalise pas, ce sera compréhensible, car je ne serai pas le premier à qui cela arrive», dit-il.

Un prophète pas vraiment modeste ! Sans contester son onction et son origine, qui restent à la discrétion du Ciel, il y a lieu de se poser la question sur toutes ces sectes et la croyance au Burundi. Si l’on s’en tient à la stricte foi chrétienne, pourquoi demander des offrandes pour une quelconque bénédiction? N’est-il pas écrit dans la Bible que « ce que nous avons reçu gratuitement doit être donné gratuitement » ? (Matthieu 10:8).
Au lieu de demander des offrandes de la part des Intamba, puisque notre « Prophète » a ce pouvoir de pronostiquer, pourquoi ne pas aller dans les maisons à pari et gagner la vie décemment ? Prophétie ou gagne-pain, il faut faire la différence: nulle part dans la Bible n’est écrit que la prophétie se réalise quand on donne quoi que soit. Par ailleurs : «Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte, car Dieu aime celui qui donne avec joie », lit-on en Corinthiens 2, 9:7.
Pas question donc d’intimider les Intamba. D’ailleurs, vu le classement du Burundi (2ème) dans son groupe, vu la performance, la cohésion et les motivations des joueurs, la qualification du Burundi dans la phase finale de la CAN 2019 ne semble pas être un miracle comme veut le laisser entendre Modeste, le prophète. Ce serait une insulte au formidable travail reconnu pas tout un pays.

2 Comments

2 Comments

  1. Iroli

    2 avril 2019 at 22 h 43 min

    Dieu ne se trompe jamais, donc il y’a pas de fausses prophéties, plutôt il y’a les faux prophètes…à distinguer

  2. innocento

    4 avril 2019 at 12 h 05 min

    ce gamin est un veritable menteur

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
Sed ut Donec id nec ut non leo