Jimbere

Kirundi French English
Santé

Ah, ces pellicules qui nous hantent…

Les pellicules, « imba » en kirundi, attaquent normalement le cuir chevelu et gênent l’esthétique des femmes. Comment peut-on y remédier ?

Comme l’indique la dermatologue Dr Odette Nsavyimana, quand une personne est attaquée par des pellicules dans ses cheveux, elle doit consulter un dermatologue. « Il est fort conseiller de laver les cheveux chaque jour. Pour celles en possession des tresses, prendre un bain régulièrement est indispensable afin d’éviter toute affection capillaire », souligne la dermatologue.

Evidemment, les pellicules peuvent être très nombreuses et persistantes de telles sortes qu’elles nécessitent un traitement spécial. Dr Odette Nsavyimana continue en conseillant l’utilisation des shampoings antipelliculaires. Ces derniers peuvent réduire la prolifération mais la consultation d’un dermatologue reste le premier recours pour traiter cette affection.

Un avis partagé avec Nelly Octavie Bimenyimana du salon de beauté aux produits naturels Nelly’s Nettle en mairie de Bujumbura. « Se laver les cheveux et faire un bain d’huile souvent contenant des antiparasites comme l’huile de neem est aussi nécessaire. »

Les pellicules c’est quoi au juste ?

Les pellicules  ou « imba » sont des squames c.-à-d. des cellules mortes de l’épiderme. En effet, la production des pellicules vient d’une accélération de renouvellement des cellules de l’épiderme et d’une desquamentation  anormale de  ces cellules.

De plus selon le bioderma.fr , ce renouvellement cellulaire est cyclique. En temps normal, le cuir chevelu se renouvelle tous les 21 jours environs. Mais dans certains cas, les cycles de renouvellement des cellules ne durent que 5 à 7 jours. Ces cycles accélérés sont la conséquence de la dermite séborrhéique de la peau, souvent aggravée par la prolifération du champignon Malassezia furfur, une affection fréquente du cuir chevelu. Les cellules de l’épiderme ne sont alors pas assez mûres pour s’éliminer naturellement et restent agglutinées entre elles.

Par ailleurs, les pelliculessèches touchent le cuir chevelu normal ou sec tandis que les pellicules grasses collent aux cheveux au point de provoquer des démangeaisons voire des chutes de cheveux.Par contre, les pellicules sont à distinguer des lentes qui sont les œufs des poux « inda ».

Nelly Octavie Bimenyimana rappelle que les cheveux doivent être nourris et entretenus « Que ça soit pour les cheveux naturels ou défrisés, il faut boire une bonne quantité d’eau, manger des légumes et des fruits pour diminuer l’assèchement exagéré de l’épiderme ».

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top