Jimbere

Kirundi French English
Santé

Nciragace au service des jeunes du nord du Burundi

La campagne Nciragace a pour objectif de conscientiser les jeunes adolescents de différentes provinces du pays sur la prévention des grossesses non désirées en milieu scolaire et sur la santé sexuelle et reproductive. Du 30 août au 2 Septembre 2022, elle s’est faite dans les provinces du nord du Burundi. Retour sur le déroulement.

La première journée s’est déroulée en commune Vumbi de la province Kirundo. Plusieurs jeunes de différents âges avaient répondu présent. Au programme, une séance d’informations éducatives sur la santé sexuelle et reproductive, des jeux questions- réponses et la remise des prix aux gagnants.

Philbert Sinzinkayo, représentant du Programme Nationale sur la Santé Reproductive(PNSR), a expliqué aux jeunes le lien existant entre eux et la santé sexuelle et reproductive (SSR). Pour lui, ils doivent tout savoir sur cette discipline afin de s’éviter d’éventuelles problèmes comme les grossesses non désirées, le Sida ainsi que d’autres infections sexuellement transmissibles.

Après la séance d’informations éducatives sur la SSR, les jeux de question -réponse ont suivi. A la clé, beaucoup de lots a gagné : des savons, des cahiers, des serviettes hygiéniques. Une fille qui n’a pas encore vu ses règles peut-elle tomber enceinte ? Telle est la première question posée au public présent. « Oui, c’est possible même avant d’avoir ses règles », a répondu une jeune fille dynamique. Pour ne pas s’attirer des ennuis, l’animateur a fortement recommandé l’abstinence aux jeunes.

La deuxième journée de la campagne de sensibilisation sur la SSR s’est effectuée en province Ngozi dans la commune Gashikanwa. Là aussi, les jeunes avaient massivement répondu à l’appel. Gentillesse Irakoze du Programme Nationale de la Lutte contre le Sida (PNLS) les a montrés les méfaits des rapports sexuels à bas âge. Selon elle, ils peuvent causer des complications au niveau des parties génitales. « Une fille risque même la stérilité », les a-t-elle prévenus.

L’épilogue de la campagne s’est joué à Kayanza. Selon le classement national du ministère de l’Education et de la Recherche scientifique de l’année scolaire 2020-2021, cette province occupe la deuxième position en nombre élevé des cas des grossesses non désirées en milieu scolaire. Au regard de cette situation, il apparait que Nciragace est venu à point nommé. Durant leur passage à Kayanza, les animateurs n’ont ménagé aucun effort pour conscientiser les jeunes adolescents du danger des grossesses précoces ainsi que des infections sexuellement transmissibles.

Au total, cinq organisations ont pris part à cette campagne. Il s’agit de PSI, Population Media Center, Twubake, Jimbere Magazine et Yaga Burundi. La Radio Umuco Fm, quant à elle, a diffusé l’intégralité de la campagne sur ses ondes.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top