Jimbere

Kirundi French English
Culture

Miss Burundi 2016 : belle, engagée, mais sans moyens

Ange-Bernice Ingabire, 21 ans, est depuis le 14 août dernier la Miss Burundi 2016. Retour sur 6 mois de règne.

Étudiante en médecine à l’Université du Burundi en bac 2, la jeune femme avait bluffé le jury, par sa beauté, mais surtout par son ambitieux projet. « Assistance socio-financière pour les enfants nés avec des maladies, et malformations ». Avec deux volets: le premier sur l’éducation à la bonne santé et le second sur la culture d’excellence à l’école pour les enfants handicapés. « J’ai moi-même eu une enfance maladive », informe -t-elle. N’est-ce pas touchant?

Seulement voilà, 6 mois après son élection, Ange-Bernice peine à lancer son projet.  » Il n’y a pas de moyens… partout! »,  dit -t- elle avec une déception non feinte. Pire, la Miss semble avoir été lâchée par son organisation:v« Il est évident que la situation économique est un gros handicap pour la réalisation du projet de Miss Burundi. Mais surtout, il y a manque de suivis et d’accompagnement de la part de Burundi Events, l’organisation même de Miss Burundi », regrette André Hakizimana, chargé de presse lors de l’évènement.

Déterminée, Miss Burundi ne démet pas sa couronne et son écharpe  pour autant. De temps en temps, elle apparaît dans de petites manifestations (nettoyage de plages, séminaires pour jeunes, etc). Et ce, de son propre initiative. « Avec l’ONG Cure club foot, nous avons visité les centres de formation pour handicapés comme le St Kizito, le CNAR à Gitega, à Makamba, à Muyinga, etc », explique-t-elle.

« Nous faisons tout ce que nous pouvons »

Le président de Burundi Events, Amine El Kosseifi s’explique: « En organisant Miss Burundi, nous espérions des soutiens et autres sponsors. Mais, nous n’avons pratiquement pas eu de soutiens. Nous avons investi près de 30.000 dollars, à nos propre frais! »

Un manque criant donc de moyens financiers qui explique donc le peu d’activités de notre Miss Burundi. Par ailleurs, rectifie Astona Nahimana, membre de Burundi Events, on ne peut pas dire que Miss Burundi n’a aucune activité. « Certes les activités ne sont nombreuses, mais il y a plusieurs opportunités qui ont été offertes à Miss Burundi et ses dauphines. » et de citer: « Miss héritage pour la première dauphine, un contrat avec la compagnie téléphonique Smart pour la Miss, une émission radiophonique, etc. »

 Toutefois,  tient à rassurer Amine El Kosseiffi, la prochaine édition de Miss Burundi aura plus de soutiens que celle-ci : « Nous avons déjà quelques promesses de la part de grandes entreprises telles la Brarudi, Smart, Ethiopian Airlines, etc. » Des promesses …

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top