Jimbere

Kirundi French English
Art

Magic Guards : « Non, ce n’est pas sorcier !»

Dans une soirée comme il y’en a pas deux, le groupe Magic Guards a ébloui un public par des tours surréalistes de magie pure sous le thème : « A la découverte de l’impossible ». Des tours éblouissant de maestria à la baguette, ils ont étonné, surpris, mais aussi charmé un public à la limite de l’extase.

Le coucher du soleil s’annonçant, enfants, jeunes et adultes s’étaient donnés rendez-vous à l’IFB. Le trio de jeunes magiciens, Tonny, Hugues et Béni, avait confectionné un plat succulent pour un public curieux et avide de connaître plus sur cet art plutôt mystique.

A la découverte de l’impossible

La salle a pris du temps pour se remplir, les gens venaient par des groupes sporadiques. Enfin à 17h 45minutes la salle était toute pleine. Cinq minutes plus tard, le bal commence. En mode précurseur, deux illusionnistes passent. Ils font des tours aussi éclatants en attendant la venue tant attendue sur scène des jeunes magiciens accueillis par une horde d’acclamations. Et alors le temps de bien serrer les ceintures car les scènes qui vont s’offrir à nos yeux n’ont rien d’ordinaire. Un moment féerique.

Le public et les magiciens ne faisait plus qu’un

D’un tour amenant à connaître d’avance la somme de chiffres additionnés par des spectateurs qu’ils auront eux-mêmes choisi, à un autre qui fit que l’un de nos illusionnistes se fasse coudre sa bouche, le public fut transporté dans plusieurs mondes, essayant de déchiffrer comment ils pouvaient le faire, et à la fin de se dire que ça serait bien de la magie en fin de compte.

Le public et les magiciens ne faisait plus qu’un … On se retrouvait à crier pour qu’il arrête de se faire du mal … Un mal qui ne sera ressenti que par nous à la fin … Leur performance émanant d’un dur labeur depuis leur début, ils ne cessaient de souligner qu’il ne fallait pas du tout reproduire ses tours à la maison.

L’inhalation d’aiguilles et d’un fil en même temps pour après les ramener sous la forme d’un collier, le dernier et plus épatant des tours, consistant à marcher et sautiller sur des verres, de vrais verres de bouteille de Heineken. Et de remarquer qu’ils ne ressentaient rien … Ayant l’air de s’amuser. Certains spectateurs n’en croyant pas leurs yeux, décideront d’approcher pour toucher d’eux-mêmes ces verres croyant à un possible trucage, et non … C’était bel et bien de vrais morceaux de verres.

Derrière, un grand travail

A la fin du spectacle, l’un des magiciens, Tonny, a tenu à préciser qu’ils ne sont pas des sorciers : « Notre travail est un fruit de longue haleine. Les tours que nous avons performés ont été appris depuis 5 ans. On est juste des artistes qui exploitent l’illusionnisme. »

Fin du compte, le spectacle n’avait qu’un seul message : une lueur d’espoir. « Nous avons voulu montrer que chacun dans son domaine respectif, s’il se donne à fond, peut réaliser son rêve », conclura Hugues.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top