Jimbere

Kirundi French English
Environnement

Jolis Nduwimana, le nouveau visage de l’entrepreneuriat écologique au Burundi

Jolis Nduwimana, lauréat (2ème et 3ème) des compétitions pour les entrepreneurs Shika Award et Innovation Week/Jimbere

Primé 2ème et 3ème respectivement lors des compétitions pour les entrepreneurs Shika Award et Innovation Week en 2021, avec son projet de transformer les bananiers en emballages et cartons biodégradables…

Natif de la commune Shombo, province Karusi, Jolis Nduwimana est l’un de ces jeunes qui ont refusé de croiser les bras face à un chômage qui ne dit pas son nom au Burundi. Aîné d’une famille modeste, il a été obligé de prendre presque soin de toute la famille après la mort de son père. Sorti fraîchement de son lycée, il s’est retrouvé comme tant d’autres jeunes en situation de chômage. L’idée de créer sa propre entreprise ne tarde pas de germer dans son esprit. « Mais par quels moyens? », se demande ce jeune de 26 ans…

Et l’aventure commence…

Optimiste dans son élan, Jolis Nduwimana achète un téléphone portable pour enfin découvrir ce qui se fait « ailleurs ». Après plusieurs mois, scotcher sur Internet, Jolis découvre enfin ce qu’il doit faire : transformer les bananiers en emballages biodégradables.

Reste alors à concrétiser son nouveau rêve. Débute alors pour le jeune homme une étape d’expérimentation douloureuse. Obstiné, avec un courage à revendre, ses efforts finissent par accoucher d’un produit final enfin vendable.

Chemin faisant et aidé par sa sœur avec qui il partage l’aventure depuis 2018, le jeune homme créera Warrior EcoGreen Company, son entreprise enregistrée et basée dans sa commune natale. Ils ont déjà embauché 6 autres jeunes et tout ce beau monde bosse dur afin de satisfaire les nombreuses offres qui ne cessent de tomber.

Un élan que rien ne peut arrêter

Jolis Nduwimana témoigne qu’il a déjà fait une commande de deux machines pour faire avancer sa production après avoir empoché quelques millions lors de ces dernières compétitions. Six machines pourront l’aider à faire fonctionner constamment son entreprise. Sélectionné aux côtés de 60 jeunes, parmi 7.500 candidatures qui avaient postulé pour la compétition Global Innovation Initiative Group, son rêve est de hisser son entreprise à l’international…

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top