Jimbere

Kirundi French English
Economie

Intégration régionale: que représentent exportations et importations pour le Burundi?

A titre illustratif, les exportations du Burundi vers les pays membres de l’EAC, au premier semestre de 2018, se sont portées à près 11 000 millions de Fbu contre plus 14 220,9 millions de Fbu à destination la RDC. Mais de l’autre côté, l’EAC constitue le plus grand marché d’approvisionnement avec des importations d’une valeur de 110 000 millions Fbu, soit 15% du total des importations du pays.

Le Burundi est donc membre de certaines organisations économiques de la région et de la sous-région. On citera entre autres la Communauté Est Africaine (EAC), le Common Market for Eastern and Southern Africa (Comesa), la Communauté Économique des Pays des Grand Lacs (CEPGL) et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC).

En outre, l’Office Burundais des Recettes définit l’intégration économique comme étant le processus d’unification des politiques économiques entre différents Etats, et qui passe par l’abolition partielle ou totale des restrictions tarifaires (droits de Douanes, taxes) et non tarifaires sur le commerce et sont sous plusieurs formes : zone de libre-échange, union douanière, marché commun et union économique et monétaire.

Echanges avec les pays de l’EAC

La Communauté regroupe actuellement six pays : le Burundi, le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda, le Soudan du Sud et la Tanzanie. Au niveau des exportations, au premier semestre de 2018, le Burundi a vendu à la communauté des marchandises à hauteur de 10 946,5 millions de Fbu (une hausse de 374,5% par rapport au premier semestre de 2017), soit 6,9% de la valeur globale des exportations. L’Ouganda vient en première ligne, suivi du Rwanda et du Kenya, et en fin la Tanzanie ; le Soudan du Sud n’étant pas tenu en compte. Côté importations avec les pays de l’EAC, au premier semestre 2018, elles ont eu une valeur de 110 577, 1 million de Fbu.

(par rapport au premier semestre de 2017, elles ont baissé de 9,4%), soit 15% du total des importations du pays. La Tanzanie vient en tête (43 377,7 millions de Fbu) suivi de l’Ouganda (32 145,0 millions de Fbu) et le Kenya (30 790,9 millions de Fbu) et en dernière position, le Rwanda (4 263,6 millions de Fbu). Le Soudan du Sud exclut.

Echanges avec les pays du Comesa

Pour le moment le Comesa compte 19 pays : Burundi, Comores, RDC, Djibouti, Egypte, Erythrée, Ethiopie, Kenya, Libye, Madagascar, Malawi, Ile Maurice, Rwanda, Seychelles, Soudan, Swaziland, Ouganda, Zambie et Zimbabwe. A l’exception de la Tanzanie et du Soudan du Sud, les autres pays membres de l’EAC font partie de cette communauté.

Au cours du 1er semestre 2018, le marché extérieur d’écoulement de la production burundaise détenu par les pays membres du Comesa s’est chiffré à 34 700,0 millions de Fbu (la RDC comptant à elle seule 14 220,9 millions de Fbu) contre 34 829,7 millions de Fbu à la même de 2017, soit en plus 20 % du marché mondial. Dans ces transactions (hors EAC), les principaux partenaires sont la RDC, suivi de l’Egypte, du Soudan et de la Zambie.

Et les importations en provenance du Comesa (hors EAC) sont dominées par les produits originaires de la Zambie, de l’Egypte et de la RDC. Pa rapport à 2017, les importations ont baissé passant de 110 381,4 millions de Fbu à 96 990,5 millions de Fbu.

Concernant les échanges au sein de la CEPGL composée de 3 pays, le Burundi, le Rwanda et la RDC, les exportations du pays se sont chiffrées au premier semestre de 2018 à 17 523,2 millions de Fbu, soit 11,0 % du total des exportations et sont dominées à 81,2% par celles à destination de la RDC – comparativement à la même période de 2017, ces exportations ont diminué de 26,5%. Quant aux importations en provenance des pays membres de la CEPGL, elles relativement sont minimes, soit 1% de la valeur totale des exportations.

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique Central (CEEAC) constituée de 11 pays de l’Afrique central, l’Angola, le Burundi, le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatorial, le Rwanda, la RDC, la République Centrafricaine, la Sao tomé et Principé et le Tchad, les exportations du pays vers ces pays au premier semestre de 2018 représentaient 11,0% des exportations totales dont plus de 99% étaient dirigées vers la RDC et le Rwanda. De même, les importations relativement faibles (1% de la valeur totale des importations), presque 100% des biens importés provenaient de la RDC et du Rwanda.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top