Jimbere

Kirundi French English
Publi-Reportage

Inauguration à Gitega du Centre Régional de Transfusion Sanguine (CRTS) aménagé par Cordaid avec un budget de 70.696 euros

Le CRTS Gitega aménagé par Cordaid a été officiellement inauguré le 24 juin par Dr Thaddée Ndikumana, Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida, en marge de la célébration de la Journée mondiale du donneur de Sang, édition 2021. Ce centre dessert les régions Centre et Est du Burundi.

Les cérémonies, marquées par la présence du Ministre de la Santé Publique et d’autres dignitaires dont le Gouverneur de la Province Gitega, des représentants d’organisations internationales opérant au Burundi, ont débuté à 11h 30.

La journée internationale du donneur de sang est célébrée dans le monde le 14 juin mais le Burundi s’est joint au monde entier ce 24 juin sous le thème « Donnez votre sang pour faire battre le cœur du monde » afin de souligner le rôle essentiel que jouent les donneurs de sang pour sauver des vies et améliorer la santé des autres.

Dans son discours, Zarir Hugues Merat, Directeur-Pays de Cordaid au Burundi, a annoncé que ce cette réhabilitation a été rendue possible grâce à l’appui de la délégation de l’Union européenne au Burundi à travers le programme « Twiteho Amagara » pour doter le Centre régional de transfusion sanguine des bâtiments qui lui permettront de bien assumer son rôle alors qu’il était jusqu’ici hébergé dans un espace exigu et vieux à l’Hôpital Régional de Gitega : « C’est pour nous un devoir de contribuer à l’amélioration des conditions de vie surtout à travers l’appui au système de santé pour l’accessibilité accrue des services de qualité spécialement pour les populations les plus vulnérables. » a-t-il déclaré.

Une initiative saluée de toutes parts

Le Gouverneur de la Province Gitega, Venant Manirambona, dans son discours de bienvenue, s’est réjoui de la réhabilitation de ces bâtiments par Cordaid. « Depuis qu’elle est devenue la capitale du Burundi, Gitega continue d’accueillir des services de l’Etat, leurs travailleurs et d’autres privés en provenance de différentes parties du pays. C’est important que toutes ces personnes trouvent des services de santé de qualité », a-t-il martelé.

Dans son allocution, le ministre de la Santé publique a également salué la construction de ce centre qui servira dans les provinces de Gitega, Karusi, Cankuzo, Ruyigi et Rutana. Il a également appelé tous ceux qui contribuent à améliorer la santé de la population burundaise-les ONGS et autres- à y aller de ce pas pour permettre la construction d’un tel centre dans la région nord du pays, c’est à dire en province de Ngozi.

De son côté, Anne Koefid, en charge du secteur santé au niveau de la délégation de l’Union européenne au Burundi, a souligné que le projet de réhabilitation du centre par Cordaid s’inscrit dans le cadre d’un appui plus large à la résilience de la population burundaise avec un financement de l’Union Européenne à hauteur de 120 millions pour les actions coordonnées dans le domaine de la sante, du développement rural et de l’énergie.

Et de rappeler que la composante santé  » Twiteho amagara » contribue au renforcement et à l’amélioration de la qualité de soins offerts par le système de santé à tous les niveaux avec des efforts importants consentis au niveau communautaire : « Le CRTS Gitega s’inscrit dans un support plus large qui permettra d’assurer la disponibilité aux bénéficiaires d’un appui incluant également la dotation de deux véhicules, d’intrants et autres équipements utiles pour le bon accomplissement de sa mission. »

Le don de sang, un acte louable à encourager

Donneur de sang à 108 reprises au cours des 34 dernières années, Déogratias Sinzinkayo qui a pris la parole au nom des donneurs de sang: «Il faut plus de sensibilisation à la jeunesse et plus d’éducation à la population burundaise au don du sang.» Il a en outre appelé les autorités publiques et autres intervenants dans la santé de multiplier d’efforts pour inviter la population à adopter des bonnes habitudes d’hygiène sanitaire et alimentaire afin de préserver le sang en meilleure qualité dans leur corps notamment en évitant l’abus d’alcool, de drogues et d’autres substances bien nuisibles.

Au nom du Dr Xavier Crespin, Représentant de l’OMS au Burundi, le Dr Michel Yao a fait savoir que la célébration de cette journée est une occasion de reconnaitre le sacrifice de tous ceux qui ont fait le don du sang au Burundi: « Ceci est une bonne occasion de remercier les donneurs volontaires, et non rémunérateurs pour leur cadeau qui sauve des vies. C’est aussi une bonne occasion de faire appel à une prise de conscience accrue dans un contexte ou moins de personnes se sont portées volontaires pour donner du sang dans un contexte de Covid-19, alors que plus de 7 millions de personnes en Afrique ont besoin de sang chaque année. » Et de faire savoir que la capacité de collecte de sang et la sécurité transfusionnelle sont les signes non trompeurs de la bonne prestation des soins du système de la santé d’un pays.

Les festivités ont également été marquées par la remise des prix de reconnaissance de personnes et d’institutions qui se dévouent dans les activités de don et collecte de sang telles que les écoles, les paroisses, les camps militaires, les hôpitaux comme celui de Mutoyi qui est le plus grand centre de collecte de sang du pays. Ainsi que l’hôpital de Gitega qui hébergeait jusqu’ici le centre régional de collecte de sang.

Zarir Hugues Merat, Directeur-pays a conclu en annonçant que l’organisation Cordaid continuera à soutenir le développement du secteur de la santé au Burundi qui constitue par ailleurs le principal front d’intervention de celle-ci à côté d’autres domaines comme celui de l’éducation et de la justice.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top