Jimbere

Kirundi French English
Agriculture

Vers l’homologation de sept nouvelles variétés de haricot  

Après des recherches concluantes, l’Isabu en collaboration avec l’Office National de Contrôle et de Certification des Semences (ONCCS), va bientôt diffuser de nouvelles variétés de haricots dans la population.

Sur 185 nouvelles variétés de haricot testées, seules 7 se sont avérées prometteuses pour leur diffusion au Burundi. Ce sont des variétés à haut rendement et tolérantes aux maladies. Eric Nduwarugira, chercheur à l’Isabu, fait savoir que ces 7 variétés s’intègrent dans la catégorie des variétés naines et se distinguent par leurs formes, leurs couleurs, leurs tailles, etc. Par ailleurs, elles montrent une meilleure performance en basse et moyenne altitude.   « Il reste que ces variétés soient homologuées par l’ONCCS pour qu’elles soient distribuées aux agriculteurs burundais » précise-t-il. A l’Isabu, la recherche sur le haricot se focalise sur l’amélioration variétale, la nutrition, l’aspect du marché, le système semencier et la conservation du germoplasme. A cela s’ajoute aussi le profil du produit (couleur, taille des graines) et segment du marché (acceptabilité par les consommateurs),

Quid de l’homologation et la diffusion d’une nouvelle variété ?

Pour que la variété d’une culture soit homologuée et diffusée, elle doit subir toute une série d’évaluations en station et en milieu réel. Après, la séance de dégustation détermine les qualités organoleptiques. Gaspard Hakizimana, Chef de service de l’homologation variétale de l’ONCCS, donne les critères d’évaluation lors de la dégustation. Il s’agit de la durée de la cuisson, le degré de gonflement après la cuisson, l’aspect des graines après la cuisson, le goût et la quantité d’eau utilisée pendant la cuisson, la consistance de la coque après la cuisson, etc. « Pour homologuer une nouvelle variété, on tient compte des avis des dégustateurs et ceux des chercheurs de l’Isabu et puis on valide la variété pour la diffusion. Si la variété n’est pas validée, elle est remise pour encore être réévaluée. »

Les cultivateurs toujours conviés à la dégustation

Du 28 au 30 juin 2022,150 agriculteurs de Murongwe en commune Mutaho de la Province Gitega, de Bukemba de la province Rutana et de Gisozi de la Province Mwaro, étaient invités à faire le test de dégustation sur les sept nouvelles variétés de haricot.

Claudine Niyonsaba, cultivatrice de Bukemba, s’est réjouie de cette séance de dégustation sur les nouvelles variétés de haricot. Selon elle, c’est une occasion pour les agriculteurs de donner leurs avis et contribuer au choix des semences. Selon Eric Nduwarugira, diversifier les dégustateurs consiste à avoir un échantillon représentatif pour la collecte des données sur différents paramètres.

Le Burundi compte actuellement 52 variétés de haricots déjà homologuées. Au cas où les 7 nouvelles variétés étaient approuvées par le comité d’homologation, le total s’élèverait à 59.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top