Jimbere

Kirundi French English
Société

Freiner les discours dévalorisants par la prise de parole

Des messages oppressants, indexant tout un groupe de personnes sont véhiculés par d’individus isolés, des personnalités ou des figures influentes. Acher Niyonizigiye, consultant en leadership, invite ceux qui optent de garder le silence face à ces discours de prendre plutôt la parole pour déconstruire ces discours et en minimiser la portée.

Qu’est-ce qu’un message ou discours décourageant, oppressant entre les membres du groupe ?

Un discours décourageant est un discours qui décrit un groupe de personnes d’une façon négative, qui dévalorise ce groupe selon des caractéristiques choisies mais qui montrent de toutes les façons un côté négatif, globalisant, de ce groupe pour le rabaisser verbalement et aux yeux de ceux qui écoutent. C’est un message qui épingle un groupe donné dans une logique de le dévaloriser.

Est-ce que cette forme de discours est préjudiciable à la cohésion sociale ?

Bien sûr que oui. Lorsqu’un groupe est épinglé comme étant mauvais dans un aspect donné, ses membres se sentent offensés, blessés, méprisés et à côté de ça, les gens qui écoutent, peuvent aussi avoir une perception négative de ce groupe et peut-être se sentir meilleurs ou supérieurs à ce groupe. Donc cela peut créer une sorte de dissension entre les groupes sociaux en mettant le groupe indexé dans une position inférieure, dégradante par rapport à d’autres groupes et cela peut facilement apporter un climat de méfiance et même d’animosité entre les groupes sociaux.

Un discours décourageant, s’il est accepté par les gens qui l’écoutent, peut les amener à regarder d’un mauvais œil le groupe ciblé. Et lorsqu’il y a cette attitude négative envers tout un groupe de personnes, cela crée une atmosphère d’hostilité entre eux et le groupe indexé et à parti de là, il peut y avoir de la haine, voire de la violence entre les deux groupes. Cela commence d’abord par l’impact sur l’attitude des gens par rapport à ce groupe et à partir de cette mauvaise attitude, il y a alors ce mauvais climat qui s’installe par le biais d’invectives et si cela n’est pas juguler, il débouche sur les violences physiques.

Qu’est ce qui détermine le poids de l’impact de ce genre de discours ?

D’abords il y a l’autorité que l’auteur possède parce que ce n’est pas n’importe qui peut lancer un tel message et être pris au sérieux. Il y a des gens qui ont plus d’autorité que d’autres, les gens qui ont plus d’influences dans la société et ceux qui croient en eux ont tendance à suivre ce qu’ils disent sans se poser des questions quand ils parlent. Mais si vous êtes un citoyen ordinaire, vous n’aurez même pas de plateforme pour que votre message puisse atteindre un grand nombre de personnes.

Seuls les gens qui sont à côté de vous, écouteront ce que vous dites. Donc le poids du message dégradant dépend du statut social de la personne qui lance ce message. Si c’est quelqu’un qui a de l’influence et bien le message va atteindre beaucoup plus de personnes. Mais d’autres part, ça dépend de la façon dont les gens qui écoutent, reçoivent le message. Ils peuvent décider de prendre cela au sérieux ou pas. S’ils ne prennent pas ce message au sérieux, il n’aura pas un grand impact.

Justement comment responsabiliser les auteurs et les récepteurs de ce discours ?

J’aimerai d’abord commencer par les récepteurs. Souvent lorsque ces messages sont déjà lancés, c’est trop tard, ils ne peuvent plus être retirés, donc il faut que ceux qui écoutent soient prudents ; qu’ils exercent leur sens de jugement critique parce que tout ce que les gens racontent n’est pas nécessairement vrai. Des fois les gens parlent à partir de leurs blessures émotionnelles ou de leur ignorance, donc il est très important de ne pas tout accepter. Il y a beaucoup de stupidités qui circulent, que les gens racontent. Il est donc très important que les gens en tant que récepteurs se demandent si ce qui est dit est vrai, si ce message mérite d’être communiqué, si les gens dont on parle sont vraiment comme décrits, si cela est confirmé, s’il y’a des études pour le confirmer. C’est ce genre des questions qui vont pousser ceux qui écoutent à recevoir ce message d’une façon responsable et rejeter ce qui n’est pas correct.

Non seulement, met en garde Acher Niyonizigiye, tout le monde finit par croire ces discours si personne ne produit un autre son de cloche, mais également, ils dressent les groupes sociaux les uns contre les autres et peuvent conduire aux violences de masse.

Un mot aux auteurs ?

Aux auteurs de ces messages, il est vraiment très important que ceux qui le font, arrêtent de le faire. Cette culture de globalisation fat beaucoup de victimes. Quand vous dites que tel groupe est comme ça, combien de gens connaissez-vous dans ce groupe qui sont comme vous les décrivez ? Généralement cette globalisation ne parle que d’un individu ou deux à la rigueur mais n’a rien à voir avec la majorité des gens appartenant à ce groupe. Pour cette raison, avant de parler d’un groupe, il faut vraiment s’assurer que ce que vous allez dire peut-être prouvé sur chaque individu de ce groupe. Si ça ne peut pas être prouvé sur chaque individu alors il ne faut pas globaliser. Chercher une autre formule de communiquer votre idée mais éviter de mettre tout le monde dans le même sac. Il n’y a aucun groupe dont les membres sont totalement homogènes.

S’il advenait qu’il y’ait de tels discours dans la société, y’a-t-il moyen de les freiner ?

L’unique façon de déconstruire ce genre de messages c’est de prouver que ce n’est pas vrai. Généralement les gens écoutent ceux qui parlent et si personne d’autre ne parle, ceux qui ne savent pas que ce n’est pas vrai, vont considérer que c’est vrai. Donc, c’est très important d’avoir d’autres opinions. Qu’est-ce que les autres pensent. Et comme ça les gens pourront raisonner en tenant compte de différentes opinions et ils pourront eux-mêmes faire leur propre jugement. C’est pour cette raison qu’il ne faut jamais laisser les gens qui ont la mauvaise langue parler seuls parce qu’ils vont semer la haine au sein de la société. Il est très important que ceux qui pensent autrement puissent aussi prendre la parole et exprimer leur point de vue. Cela va aider eux qui écoutent à faire un jugement beaucoup plus objectif.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top