Jimbere

Kirundi French English
Infrastructures

Entretenir les robinets publics, une mission possible ?

La problématique de l’entretien des infrastructures de robinets publiques a été soulevée lors de l’émission « Umunoni » du mois de juillet 2022 tenue en province Rumonge et diffusée par la synergie de 10 médias burundais. Un constat : des efforts restent à déployer. 

Dans plusieurs localités du pays, il ne se passe pas une journée sans plaintes de manque d’eau potable. Paradoxalement, l’Agence burundaise de l’Hydraulique et de l’Assainissement en Milieu Rural-AHAMR déplore un délaissement des infrastructures hydrauliques par ces gens qui se lamentent. Un avis partagé avec l’administrateur de la commune Bururi Félix Niyongabo :« Les robinets sont volés de même que les tuyaux. Les bénéficiaires deviennent eux-mêmes des destructeurs et par conséquent, les premières victimes. »

Même disponible, certains individus s’indignent du mauvais usage de l’eau. « Ils utilisent l’eau des robinets publics pour fabriquer des briques alors qu’on en manque dans nos foyers. Il y a des fois où l’eau coule tout au long de la journée sans que personne songe à fermer les robinets », s’offusque une femme de Gisozi.

Entretien, à qui appartient la tâche ?

Pour Apollinaire Sindihebura, Directeur de l’AHAMR, la protection des infrastructures devrait être une préoccupation de tout à chacun. « Depuis l’indépendance, les institutions publiques investissent plus dans la réhabilitation des infrastructures que dans l’aménagement de nouvelles. Pour ce cas de fourniture d’eau par exemple, on n’arrive pas à servir la nouvelle demande » se désole-t-il

Les régies communales d’eau essaient de s’occuper de la gestion et de l’entretien des infrastructures. Malheureusement, elles disposent d’un budget insuffisant (500.000Bif). « Nous essayons de gérer cette somme du mieux que nous pouvons. Pour certains travaux, nous faisons recours à l’Agence Burundaise de l’Hydraulique » a expliqué la Présidente de la Régie de l’eau de la commune Rumonge, Francine Hakizimana.

Selon Apollinaire Sindihebura, à côté de l’entretien des infrastructures d’eau, ces régies devraient présenter des rapports d’activités. Ceci renforcerait la transparence tout en permettant d’éviter certains dysfonctionnements.

Soulignons quel’émission bimensuel « Umunoni » est réalisée sous la coordination de LaBenevolencija Grands-Lacs à travers de 10 médias burundais et grâce à l’appui financier de l’Union européenne dans le cadre du renforcement de la cohésion sociale, la résolution des conflits et la bonne gouvernance.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top