Jimbere

Kirundi French English
EAC

Elections au Kenya: course serrée entre Ruto et Odinga

Les Kenyans attendent avec impatience les résultats de l’élection présidentielle. Malgré un faible taux de participation dans certaines régions, les gens ont voté pacifiquement. La sécurité a été renforcée pour empêcher la répétition des violences post-électorales qui ont émaillé cette période dans le passé.  Les résultats sont prévus d’être annoncés le 16 août 2022.

Par Edgar Wabwire, correspondant à Nairobi.

Mardi, le 9 août 2022, tout le Kenya était mobilisé pour les élections. Il s’agissait d’élire un nouveau président, des sénateurs, des députés, des gouverneurs et quelques 1.500 chefs de district. En attente de ses résultats définitifs, la Commission électorale IEBC a précisé que les médias ont la liberté de publier les chiffres provisoires mais qu’il est de son ressort d’annoncer les résultats ultimes. Ainsi, à 14h00, de ce mercredi 10 août, les medias donnaient Raila Odinga de la coalition Azimio comme leader de la course, avec 49,48%, talonné de près par William Ruto candidat du Kenya First avec 49,12%. George Wajackoyah du Roots Party avec 0,43 % venant en troisième position.

Au total, 14.164.561 électeurs se sont rendus aux urnes, selon le président de la commission des élections Wafula Chebukati qui annonce que les agents de l’IEBC travaillent d’arrache-pied pour compter les votes et balayer ainsi tout soupçon de fraude électorale. « Nous demandons de la patience aux Kenyans pendant que nous menons le décompte des voix et nous nous efforçons également de terminer cet exercice dès que possible », a déclaré Wafula Chebukati, Président de l’IEBC.

Malgré cet engouement, le nombre de votants dans certaines régions semble inférieur à ceux de l’élection de 2017. Quelques électeurs interrogés au sortir des urnes estiment avoir choisi les candidats capables de leur apporter du progrès. « On a toujours fait des élections, on a des promesses mais on ne voit pas de changements. J’espère que cette fois ce sera mieux », a déclaré Winfried Mukami, l’un des électeurs.

Suite à des erreurs sur des listes électorales, le vote a été suspendu dans certains endroits. Ce qui a été déploré par plusieurs gens, allant même à manifester contre cette décision. Pour rappel, les élections de 2007 ont été suivies d’affrontements ethniques à motivation politique qui ont fait plus de 1 100 morts.

Les Kenyans ont été exhortés à rester calmes et à maintenir la cohésion sociale en ce moment où la Commission électorale et des frontières IEBC comptabilise les votes.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top