Jimbere

Kirundi French English
Sports

Coupe du monde des ex-enfants de la rue: le Burundi rentre avec la troisième place

Du 10 au 19 mai se tenait à Moscou la Coupe du monde des ex-enfants de la rue, compétition en prélude au « Mundial » de juin prochain. Représentant le Burundi, l’équipe Imboneza FC encadrée par New Generation, mouvement de jeunes leaders qui œuvre dans la protection des droits de l’enfant, a réalisé un joli parcours.

Samedi 19 mai, à l’Aéroport international de Bujumbura: l’habituel va-et-vient des passagers et l’élan émotionnel de ceux qui les accueillent à l’arrivée ou les embrassent avant le départ fait du hall un endroit très mouvementé. Mais à quelques mètres de la porte d’entrée, un groupe de gens semble immobile. Une dame en bourka noire, probablement en plein jeune du Ramadan, darde son regard sur sa montre avant de soupirer. « Mais quand ils arrivent ?», s’impatiente-t-elle. « Ils ne devraient pas tarder », rassure une voisine.

Un quart d’heure après, ils apparaissent. Ils, ce sont les joueurs d’Imboneza FC revenant de la capitale russe. A leur tête leur capitaine Asman Massoud Bigirimana, le meilleur buteur de la compétition avec cinq réalisations. Il arbore son trophée, une réplique des ballons d’or des Ronaldo, des Messi et compagnie en miniature. S’en suivent embrassades et félicitations.

Arrivés second lors de la précédente édition de Rio en 2014, ces jeunes étaient allés au pays des tsars avec l’ambition d’être champions du monde. Hélas, malgré l’armada de joueurs talentueux dont regorge l’équipe, ils finiront 3ème. Cette fois ne sera pas la bonne. Tombeurs du Brésil, de l’Indonésie et de la Biélorussie, ils ont vu leurs rêves s’éteindre après une défaite en demi-finale contre l’Ouzbékistan: « Nous sommes tout de même fiers de notre parcours », soutient le capitaine Massoud, qui trouve une circonstance atténuante: « Nous avons été des victimes des décisions partiales de l’arbitre lors du match contre les Ouzbeks ».

Pour Dieudonné Nahimana, Représentant légal et fondateur de New Generation, « les jeunes qui sont allés à Moscou ne sont pas ceux qui ont fait le Brésil, mais leurs petits frères. La délégation était très contente de participer en marge du tournoi sportif aux différentes manifestations culturelles organisées en Russie. »

A retenir que New Generation lancera très prochainement, en partenariat avec ces joueurs d’Imboneza FC une campagne en faveur des droits de l’enfant qui portera sur l’assistance juridique à l’endroit des enfants incarcérés, l’obtention des cartes nationales d’identité et leur retour au bercail.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top