Jimbere

Kirundi French English
Education

« Seuls les résultats du Concours National déterminent le passage au post-fondamental »

L’annonce a été faite par Juma Edouard, le porte-parole du Ministère de l’Education et de la Formation Technique et Professionnelle, suite aux réformes opérées par ledit ministère lors de la dernière édition en date tenue du 11 au 13 juin 2019.

La sentence est claire: « Désormais, les résultats du concours seront le seul facteur déterminant pour avancer ou redoubler de classe. Pas de repêchage, et seuls les lauréats, sans un échec en éducation, seront éligibles ». Et Juma Edouard de préciser: « Même l’élève qui a eu 0% aux examens dans son établissement, mais qui est parvenu à réussir au Concours National aura la permission d’avancer dans le cycle post-fondamental. Et la décision est déjà en vigueur ».

Juma Edouard, porte-parole du MinEduc

Une annonce qui vient répondre aux interrogations des responsables d’établissements scolaires, qui avaient reçu la directive pour année scolaire 2018/2019, de considérer le Concours national en place des résultats du 3ème trimestre pour les classes de 9ème année. La question alors: quels critères pour avancer au post-fondamental ?

Pour se prévenir de toute éventuelle surprise, certains directeurs étaient en train de faire passer les examens de repêchage aux élèves de la 9ème année qui n’ont pas réussi au premier tour, quitte à ce que si ce sont les points en classe qui sont considérés, ils puissent avoir de solution: « Cette conférence de presse est pour informer les directeurs des écoles, et les élèves eux même, que seuls les résultats du Concours seront pris en compte pour passer au post-fondamental. Ceux qui seraient en train de faire les repêchages peuvent d’ores et déjà les interrompre », a souligné le porte-parole du Mineduc, avant d’ajouter: « Ceux qui ne réussiront pas auront trois options. Soit redoubler, soit s’orienter dans les écoles de métiers, ou se présenter à l’édition suivante comme autodidacte. »

Pour ceux qui croient que cette mesure diminuera la concentration des élèves en classe, ou occasionnera de l’anarchie dans les établissements secondaires, le classement en classe n’influençant plus la réussite, le porte-parole tranquillise: «Seront éligibles pour le cycle suivant, les élèves n’ayant pas d’échec en éducation. Et si c’est le cas, le lauréat sera disqualifié d’office. Pour ce, quoi qu’intelligent, l’élève ne pourra prendre ce risque qui pourrait lui être fatal ».

M. Juma en a profité pour souligner que l’horaire de l’Examen d’Etat en train de circuler sur les réseaux sociaux est un fake news: «Nous avons nos propres canaux officiels. Quand bien même l’on utilise parfois les réseaux sociaux pour informer le grand public, les publications doivent d’abord passer par le canal officiel».

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top