Jimbere

Kirundi French English
Santé

Maladies de l’œil: moins de 40 % des diabétiques consultent les ophtalmologues

©Jimbere | Opération oculaire à Bujumbura, par le Dr Levi Kandeke

Parmi les complications dues au diabète, l’atteinte des yeux fait partie des plus connues. Selon une récente étude menée au Celucodia (Centre de Lutte Contre le Diabète au Burundi), sur un échantillon de 171 patients atteints du diabète, les résultats témoignent un manque criant de connaissance des maladies de l’œil du diabétique au Burundi.

Ainsi, selon l’enquête conduite sur ces patients diabétiques de tout âge (62% étant dans la tranche d’âge de 46 à 65 ans, et 60% étant de sexe masculin) venus en consultation du 15 janvier au 31 mars 2019 au Celucodia, la prévalence des maladies de l’œil associées au diabète est de 94,74% pour les troubles visuelles, 2,34% pour la cécité, 1,17% pour le cataracte, et 1,16% pour la diplopie.

Bien que la consultation ophtalmologique soit donc une urgence pour les diabétiques, l’étude a démontré que peu de patients en sont au courant: seulement 37% des enquêtés consultent des ophtalmologues. Et sur ce nombre restreint des patients qui se rendent en consultation, 86% le font suite aux problèmes de vision, tandis que 14% y vont suite aux transferts des médecins.

©Jimbere | Dr Cynthia Ndongozi, lors de la présentation de sa thèse de doctorat en médecine sur les «Connaissances, attitudes et pratiques des patients diabétiques face aux maladies oculaires»

Les maladies de l’œil du diabétique relèvent des complications micro-vasculaires (le diabète de type 1 et 2 étant susceptible d’endommager les petits vaisseaux sanguins qui transportent le sang vers la rétine), les plus invalidantes du diabète pouvant mener à la cécité (10 à 20 ans après l’évolution de la maladie) ou à des graves handicaps visuels (qui conduiront irréversiblement à une perte d’autonomie partant de revenus).

Tous ces chiffres ont été présentés par Cynthia Ndongozi, lors de la défense de sa thèse de doctorat sur les « Connaissances, attitudes et pratiques des patients diabétiques face aux maladies oculaires », ce mercredi 24 juillet à la Faculté de Médecine à l’Université du Burundi.
Elle a plaidé pour plus d’attention médicale et sociale pour les patients diabétiques, notamment au travers de la création d’une filière ophtalmologique par le Ministère en charge de la Santé, et de la formation des professionnels dans le domaine de la santé oculaire diabétique.

L’ignorance et le manque de moyens en cause

Toujours d’après les résultats récoltés, 82% des enquêtés ne sont pas au courant des maladies oculaires diabétiques, 59% ne savent pas si elles sont curables ou pas. Sur la connaissance des moyens de prévention de la maladie oculaire diabétique, seuls 27% suivent un contrôle glycémique, 7.01%, un contrôle de tension artérielle, tandis que 9.3%, observent un examen régulier chez un ophtalmologiste.
Pire encore: 94% ne sont pas au courant des parties de l’œil susceptibles d’être attaquées en cas de maladie oculaire du diabétique, 89% ignorent l’examen du fond de l’œil, et 88,89%, le traitement au laser.
En résumé, sur les barrières empêchant la consultation chez un ophtalmologiste, l’ignorance prend le dessus (98%), suivi du manque des moyens (47%).

Afin de parier à tous ces manquements, l’auteure de l’étude suggère aux professionnels de la santé de songer à « la mise en place effective d’un suivi régulier (plan personnalisé de suivi) des patients, et aux derniers, une orientation régulière vers les spécialistes, notamment pour des examens complémentaires des yeux ».
Quant à Lévi Kandeke, spécialiste en ophtalmologie, directeur de la thèse, les médecins doivent fournir plus d’effort pour conscientiser leurs patients sur les maladies de l’œil du diabétique: « Si une grande sensibilisation est faite, sans doute que les patients seront réceptifs. Faut-il souligner que le peu de connaissances sur cette maladie révélé dans ce travail s’observe surtout au premier stade du diabète ».

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top