Jimbere

Kirundi French English
Littérature

Burundi: l’ABIC au service des apprentis de la langue chinoise

L’association Burundaise des Interprètes du Chinois (ABIC) forme ceux qui le désirent à parler et à écrire la langue chinoise depuis 2018. Bien plus, elle a déjà connecté 34 jeunes burundais qui travaillent dans des entreprises chinoises en Afrique …

L’ABIC a été créée en 2017 par 10 jeunes burundais ayant appris la langue chinoise dans différentes Universités chinoises, confie Etienne Bankuwiha, président de l’association. L’idée de la créer, indique-t-il, leur est venue après leur retour au pays en 2014: « Je faisais partie de la première promotion de 8 étudiants qui ont reçu des bourses en 2013 pour aller étudier cette langue en Chine. »

A l’époque, encore étudiant en dernière année en Polytechnique à l’Université du Burundi, le jeune Bankuwiha s’envole pour Shenyang à Liaoning, une province située au nord-est de la Chine, à la frontière avec la Corée du Nord. Il s’inscrit à l’Université Normale de Shenyang pour une année d’immersion à apprendre le chinois. Après, il va retourner au pays pour boucler ses études.

Etienne Bankuwiha: « J’ai été choisi, en 2015, pour prononcer le discours d’ouverture du concours sur la langue chinoise entre la Chine et l’Afrique»

En juillet 2015, Bankuwiha se rend de nouveau en Chine pour représenter le Burundi dans un concours international de ceux qui ont étudié le chinois. La même année, il repart en Chine au mois de décembre pour participer au concours sur la langue chinoise entre la Chine et l’Afrique. « J’ai d’ailleurs été choisi pour prononcer le discours d’ouverture de ce concours », lâche-t-il avec fierté.

La même année, lui et ses amis se mettent ensemble, histoire de voir comment valoriser leur connaissance : « Il nous fallait gagner de l’argent grâce à notre connaissance de cette langue. Nous avons commencé à traduire des documents chinois en d’autres langues comme le français, l’anglais, le swahili, et vice-versa.»

Des cours à des tarifs abordables …

Très vite le groupe passe de 10 à 20 membres. En 2018, ils décident de faire enregistrer leur association au Ministère de l’Intérieur : « Il nous fallait un bureau et du matériel pour démarrer. Nous avons alors investi toutes nos économies pour louer un petit bureau à Mutanga-Sud et acheter du matériel. »

Après une année, l’association s’agrandisse et commence à donner des cours de chinois aux jeunes et hommes d’affaires, surtout des commerçants qui importent de la Chine: « Nous avons fixé le tarif à 5.000 Fbu par heure pour les hommes d’affaires et 3.000 à 4.000 Fbu par heure pour les jeunes et des étudiants. La formation comporte 2 niveaux de 45 heures chacun et 60 heures pour le 3ème niveau. » Toutefois, précise Bankuwiha, ces tarifs restent négociables pour les cours à domicile. Les autres sont impérativement formés au siège de leur bureau.

Au-delà de l’apprentissage de la langue chinoise, l’association connecte de les entreprises chinoises aux jeunes burundais demandeurs d’emploi mais parlant couramment le chinois. A cet effet, affirme Etienne Bankuwiha, 34 jeunes Burundais ont été connectés dans des entreprises chinoises en Afrique et en Chine : 10 en Tanzanie, 8 en Chine, 5 en Côte d’Ivoire, 3 au Rwanda, 3 en Ouganda, 3 en Guinée Conakry, 1 au Soudan du Sud et 1 au Mali. « Ceux-ci sont tenus de verser 5% de leur salaire à l’ABIC pendant les trois premiers mois. »

Pour plus d’efficacité et dans le souci d’aider le plus grand nombre de personnes, l’ABIC est en négociation avec la nouvelle direction de BETV pour la reprise de la transmission de leurs cours comme avant dans l’émission « Apprendre à la Maison ».


L’association compte actuellement 63 membres dont 50 ayant le niveau BAC, 11 avec un niveau Master et 2 docteurs. Pour ceux qui désirent les joindre, ils peuvent prendre contact via: abic.sino.burundais@gmail.com, ou se rendre à Mutanga-Sud, Jonction du Boulevard Mwezi Gisabo sur l’avenue Siguvyaye, n°92.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top