Jimbere

Kirundi French English
NUKU

BIJE, la machine en marche ?

Elle a été créée pour financer principalement les projets initiés par les jeunes, en plus d’être une banque commerciale. La BIJE (Banque d’Investissement pour les Jeunes) est fonctionnelle depuis janvier 2021. Jusqu’en août 2021, sur 825 dossiers de crédit approuvés, seulement 166 appartenaient aux jeunes

« La jeune banque semble avoir enregistré un petit retard mais l’important est qu’elle a fini par y arriver », apprécie un jeune entrepreneur rencontré à Kayanza lors de la descente dans le cadre de la campagne NUKU. Propos partagés par Sixte Niyuhire, ADG de la BIJE qui indique que 825 dossiers avaient déjà été approuvés pour bénéficier des crédits jusqu’au 6 août 2021, dont 166 introduits par des jeunes ressortissants de 19 communes de 12 provinces du pays. Des jeunes regroupés en coopératives ou en entreprises. 

Prêt conditionné 

L’éligibilité aux crédits de la BIJE est l’un des aspects méconnus par nombre de jeunes. Les prêts sont garantis par le FIGA (Fonds d’Impulsion et de Garantie-FIGA), et y accéder demande aux jeunes de produire quelques documents, comme ouvrir un compte dans la banque, appartenir à un groupement coopératif ou avoir une entreprise reconnue légalement, avoir une somme minimale pour le premier dépôt, … 

Une condition qui n’est à la porte de tous : présenter un plan d’affaires bien élaboré. A cet effet, la BIJE, en collaboration avec l’API, organise des formations à l’endroit des jeunes entrepreneurs. En mars et avril 2021, 400 jeunes entrepreneurs, choisis dans toutes les communes du pays, ont pu bénéficier de ces formations, informe Christophe Ndagijimana, directeur des crédits à la BIJE, tout en confiant que l’opération continue. 

Et pour ceux qui sont éloignés de Gitega, la BIJE compte ouvrir des agences dans tout le pays afin de se rapprocher de sa clientèle. Bien plus, confie Sixte Niyuhire, cette institution envisage d’autres stratégies comme le recours au digital pour étendre sa couverture et faciliter ses clients à soumettre leurs dossiers à distance sur le site web de la banque (www.bije.bi).

Mais, malgré toutes les bonnes intentions affichées, ici et là, les jeunes se plaignent que la BIJE ne leur fait pas suffisamment confiance lorsqu’ils présentent leur dossier de crédit. D’un côté, la BIJE, pour mieux remplir son rôle, a la charge de s’ouvrir encore aux jeunes ; de l’autre, ceux-ci doivent être clairvoyants, et être en mesure de remplir les conditions exigées pour être éligible aux crédits. 


Ce qu’il faut savoir sur la BIJE …

Détails des conditions exigées pour ouvrir un compte à la BIJE

> Être une coopérative, entreprise ou une industrie des jeunes
> Avoir des statuts portant le cachet de l’ANACOOP ou de l’API
> Avoir un PV notarié de l’Assemblée Générale constituante
> Avoir un PV notarié de l’Assemblée Générale
> Une lettre de demande d’ouverture de compte précisant les gestionnaires de compte et le mode de retrait > Attestation de l’ANACOOP/API
> Copie du NIF et du RC
> Une photo passeport par gestionnaire de compte
> Photocopies des CNI des gestionnaires de compte
> Liste des membres de la coopérative portant les numéros des CNI, contacts et signatures
> Avoir un dépôt minimum de vingt mille de francs burundais (20.000FBU)

Eléments constitutifs d’un dossier de demande de crédit à la BIJE

> Catégorie de la Société (coopérative, entreprise, industrie)
> Identification (NIF, RC)
> Documents administratifs notariés Statuts (ROI, PV de l’AG)
> Gestionnaires (CV des gestionnaires de compte, Conseil d’administration & comité de surveillance, contacts téléphoniques, carte d’identité des gestionnaires, carte d’identité de tous les associés)
> La demande de crédit (lettre de demande portant le sous couvert de l’Administrateur communal)
> Secteur d’activité (agriculture, elevage, transformation produits agricoles,TIC, …)
> Autres documents (projections financières, plan d’affaires, états financiers)
> Liste des clients défaillants (aucun des associés ne figure sur la liste des clients défaillants en vigueur)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top