Jimbere

Kirundi French English
Actualité

La BGF célèbre la femme en marge de la journée lui dédiée

La Banque de Gestion et de Financement a organisé, ce samedi 6 mars, en marge de la journée internationale de la femme, à Cantique Beach, une journée pour fêter ses femmes. Occasion aussi d’échanges des vœux du nouvel an entre le personnel de la banque.

La journée riche en couleurs a commencé par une conférence tenue en intimité entre les femmes évoluant au sein de la BGF autour du thème : « Le Leadership féminin et la carrière bancaire ». « Mais concrètement, le leadership au féminin c’est quoi ? Ces sont ces carrières professionnelles féminines qui impressionnent, qui inspirent et qui donnent envie aux autres femmes à toujours donner le meilleur d’elles-mêmes, à se dépasser pour devenir un jour soi-même une femme leader », a rappelé Daniella Nziyumvira, Présidente du Conseil d’Administration et conférencière du jour 

Et d’indiquer : « Nous voulions nous entretenir entre femmes sur la manière d’affirmer notre leadership et la mise à profit de nos compétences et qualités au sein de la BGF. » L’opportunité était aussi de montrer que malgré les préjugés sociaux, la conciliation vie familiale et professionnelle toujours conflictuelle, les femmes doivent faire preuve de détermination et d’exigence envers elles-mêmes.

Pour ce faire,  insiste Daniella, les femmes doivent avoir à cœur qu’on n’accède pas aux postes de décision parce qu’on est une femme mais plutôt parce qu’on a fait preuve de leadership : « une femme leader est celle qui inspire confiance, rassemble, guide les autres vers le succès, fait preuve d’humanité, c’est à dire qu’elle doit avoir l’empathie, la compassion. »

Les femmes de la BGF appelées à se soutenir

Au cours de cette conférence, l’occasion sera également donnée à Catherine Bucumi membre du Conseil d’administration qui est revenue sur l’importance de la solidarité mutuelle entre les femmes et le mentorat féminin. « Vous n’avez jamais entendu des femmes qui disent qu’elles ne peuvent pas accepter d’être dirigées par d’autres femmes comme elles », a-t-elle demandé. Et de poursuivre : « Cette attitude  est une arme offerte aux hommes pour qu’ils puissent continuer à asseoir leur joug sur nous. C’est un sérieux frein à notre émancipation. Il faut que les femmes qui sont des aînées ici soutiennent leurs petites sœurs car c’est comme ça qu’on avance et que petit à petit on assoit notre leadership. » Malheureusement, martèle-t-elle, il y a celles qui ont peur d’aider les autres parce qu’elles se disent que si elles les aident, elles vont prendre leur place : «  Nous devons décourager des tels comportements. »

Et de conclure que la femme ne doit pas avoir peur de la compétition : «  il faut plutôt chercher à toujours vous dépasser, il faut toujours chercher à être ces femmes qui – loin des clichés –  insufflent de nouvelles envies pour faire avancer le monde et palier aux différentes inégalités qui l’entravent. »

Par ailleurs, Danielle Nziyumvira s’est félicité du pas franchi dans les instances de prise de décisions surtout dans le conseil d’administration où la parité entre membres est respectée, 5 femmes et 5 hommes y siègent alors que le comité de direction est composé de 4 femmes contre 6 hommes. Il est intéressant de noter que le personnel total de BGF compte 103 femmes sur 171 hommes.

Les cérémonies se sont clôturées sur un partage de verre. Dans son discours de circonstances, le Directeur Général de la BGF s’est félicité de l’apport des femmes dans l’organisation et le développement de la banque et les a invitées à ne pas se laisser derrière sur la ligne de front pour le développement de la banque et par ricochet celui de la communauté.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top