Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
French English
Kirundi
Entrepreneuriat

Pour 300 Fbu, achetez désormais en ligne de la musique burundaise sur « LeStar »

Les artistes burundais ont depuis le 28 février 2019 une plateforme locale, qui vend leur musique en ligne : http://lestar.bi/. Pour 300 Fbu déboursés par l’acheteur sur chaque morceau, l’artiste gagne 206 Fbu

C’est une jeune demoiselle qui a annoncé la nouvelle, le feu à l’œil : Delphine Buzingo y croit fort, dans la plateforme qu’elle lançait jeudi dernier : « Notre application web Lestar Muziki va permettre aux chanteurs burundais de vivre de leur musique ». En pantalon tailleur orange et blouson rayé, Delphine s’adresse à des chanteurs, des producteurs de musique, des journalistes, qui n’ont que l’envie d’y croire.

Comment est née l’idée?

Pour avoir longtemps côtoyé les musiciens burundais, quatre jeunes burundais voulant promouvoir le « Buja Flavour » ont décidé d’aller au-delà des complaintes habituelles sur les défis de la profession : « Le projet ‘lestar’ a vu le jour en 2017. En février 2018, nous avons tenté de lancer un web-site mais nous avons vite réalisé que le lancement était prématuré. Nous ne pouvions pas répondre aux attentes des artistes et leurs fans. Donc, nous avons reculé pour revenir avec cette application qui répond au problème majeur des artistes: le professionnalisme », explique Delphine.

Delphine Buzingo expliquant le fonctionnement de la plateforme LeStar

Quel apport ?

La plateforme « Lestar » offre une réponse pratique à la problématique de la rentabilité de la musique burundaise : l’artiste local produit mais ne gagne rien. Désormais, le musicien burundais pourra commercialiser ses produits. « Le téléchargement d’une chanson sur LeStar Muziki coûte 300 Fbu pour les locaux et 1 dollar pour ceux qui sont à l’étranger. Chaque fois, l’artiste gagne 68,8%%» indique Delphine. Au lieu que l’artiste préfère un producteur moins cher au plus performant, faute de moyens, ce sera le contraire : les artistes viseront la meilleure qualité afin de voir leurs produits vendus par l’application.

Comment l’artiste s’informe-t-il de la commercialisation de ses chansons?

Pour plus de transparence, une fois signé le contrat avec l’entreprise, il reçoit un lien qui lui permet de consulter et contrôler les statistiques des ventes de ses chansons à n’importe quel moment.

Comment se passe le téléchargement?

Le payement lors du téléchargement s’effectue à travers les réseaux de « mobile money » actuellement opérant au Burundi pour les acheteurs locaux: Ecocash, Lumicash, Smart Pesa, Mpesa. Pour ceux qui sont en dehors de ces opérateurs, ce sera via PayPal, Visa, Mastercard et WesternUnion. Lors de son inscription, l’acheteur est informé du numéro de téléphone sur lequel transférer l’argent pour débiter virtuellement son compte. Cet argent lui permet de télécharger les chansons mais également d’acheter en ligne des tickets d’événements musicaux.

Les obstacles au projet?

Delphine concède que, « malgré l’enthousiasme de l’équipe derrière l’appli LeStar, la mentalité des artistes burundais et l’amateurisme du milieu vont poser des soucis dans la suite du projet ». Par ailleurs, « les Burundais sont trop habitués à la gratuité. Il nous sera difficile de les conscientiser à acheter ».
Et puis, les moyens limités de la petite équipe derrière la plateforme handicape bien de choses : « Nous continuons à toquer ici et là pour un sponsor et/ou partenariat, on reste optimiste que ce projet touchera plus d’un ».

Partager sur
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top
adipiscing ut ipsum libero. leo. luctus Donec velit, consectetur venenatis, ut