Jimbere

Kirundi French English
Publi-Reportage

Près de 28.000 familles vulnérables émancipées de la pauvreté par le projet Merankabandi à Karusi et Ruyigi

 En plus des transferts monétaires qu’ils ont bénéficiés, 14.456 familles vulnérables de Karusi et 13.515 de Ruyigi ayant des enfants de moins de 12 ans, ont pu suivre des formations sur le changement de comportement en matière de nutrition et de développement intégré du jeune enfant dispensées par Actionaid International Burundi. Zoom sur l’impact éclatant de ce projet dans ces 2 provinces.

Il y a un avant et un après pour ces familles bénéficiaires de Merankabandi, et entre les deux, il n’y a pas photo comme l’assure Estella Nzisabira. Cette jeune femme Twa de la commune Butezi en province Ruyigi ne tarit pas d’éloges.  Pour elle, le projet Merankabandi est plus que salutaire car, confie-t-elle, à côté du gain pécunier, il a offert  aux Batwa l’ouverture de l’esprit : « Nous passions tous notre temps à nous apitoyer sur notre sort en ressassant à longueur de la journée combien la vente des pots ne nous rapporte plus. En effet, les clients deviennent de plus en plus moins nombreux, du fait  que les marmites ont généralement remplacé les pots pour la cuisson. »

C’était ce 12 avril 2022, à l’occasion de la journée porte ouverte organisée par le projet Merankabandi à Best OutLook Hotel en Mairie de Bujumbura en vue de montrer les réalisations de celui-ci et l’accompagnement par Actionaid Burundi dans sa mise en œuvre dans les provinces de Karusi et Ruyigi.

Pour Estella Nzisabira, l’impact du projet Merankabandi est plus que palpable. Cette jeune femme se réjouit de la révolution du mode de vie des bénéficiaires avec l’avènement du projet Merankabandi : « Dans nos familles des batwa, la vie a changé grâce à  cette somme de  40.000 Fbu qu’on nous octroie  tous les deux mois. Au terme du projet, chacun d’entre nous aura gagné une somme de 600.000 Fbu pendant 3 ans. » Et de renchérir : « Nous avons connu un développement remarquable : nous avons des téléphones, nous portons des chaussures et encore plus nous participons dans des associations d’épargne et de crédit. »

Kamariza, femme également twa de la province de Karusi abonde dans le même sens. L’accompagnement de ActionAid Burundi via Merankabandi lui aura permis de régulariser son mariage à l’état civil. Mais ce n’est pas tout : « C’est avec Merankabandi que j’ai appris par exemple comment assurer une alimentation saine et équilibrée à mes enfants. J’ai appris les bonnes pratiques d’hygiène et maintenant j’utilise les méthodes de planning familial. Mais plus pertinent encore pour nous les batwa, nous avons bénéficié des formations sur les techniques de la poterie moderne. »

L’encouragement des groupements de microcrédits a permis d’améliorer l’accès aux crédits

En provenance de la commune Bweru de la province Ruyigi, Riragonya Astérie assure qu’avant le projet Merankabandi, elle avait un grand problème d’accès au revenu financier. Par conséquent, elle était incapable de couvrir ses besoins familiaux et devrait quémander la charité de la part de ses amis et voisins.

Quoique l’idée d’initier un microprojet pour le relèvement économique de son ménage germait dans un coin depuis un bon bout de temps, Riragonya fait savoir qu’elle ne voyait pas par où commencer : « Depuis que j’ai été sensibilisée sur l’importance de l’épargne et du crédit communautaire, j’ai rejoint les autres dans un groupement, c’est ainsi que j’ai eu le capital pour lancer mon commerce qui commence à fleurir peu à peu.  J’ai débuté avec un capital de 100.000Fbu qui a évolué jusqu’à 350.000Fbu actuellement », témoigne la dame de 23 ans un sourire floqué aux lèvres.

Ce que l’on sait du projet Merankabandi

Le projet d’appui aux filets sociaux Merankabandi est financé grâce à un don de l’association international de développement (IDA) au Burundi. Il consiste à fournir des transferts monétaires réguliers aux ménages ayant des enfants de moins de 12 ans et vivant en situation d’extrême pauvreté et de vulnérabilité.

Dr Jeanne Karenzo, chargée des opérations au sein de Merankabandi

Dr Jeanne Karenzo, spécialiste chargée des opérations au sein du projet indique que ce projet comporte également une composante complémentaire exécutée par ActionAid Internationale Burundi dans les provinces de Ruyigi et de Karusi et qui vise à susciter le changement de comportements chez les bénéficiaires surtout en matière de nutrition et de développement intégré du jeune enfant. A cela s’ajoute aussi le volet de renforcement des capacités des ONGs mis en œuvre avec l’appui technique de l’UNICEF Burundi.

Le projet qui sera clôturé en juin 2022 contient une perspective d’extension avec la collaboration d’autres ONGs notamment l’UNICEF Burundi. Vous saurez que ce projet opère dans 4 provinces du Burundi à savoir Ruyigi, Karusi, Kirundo et Gitega. Dans sa deuxième, le projet prévoit de couvrir toutes les provinces du pays.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top